Archives pour la catégorie Uncategorized

Chantier Artistique #5 Plâtriciens

Article en cours de rédaction…

Dernier jour, dernier soir. Dernière occupation des lieux. On change tout, on transforme. Le canapé et « sa » poubelle, tels quels dans le ronchauxRoom ; la table déshabillée, mise à nu, sans nappe, laissant voir ses jambes, la cheminée de la première salle vidée de « ses » bibelots. Là, une régie lumière. La chaise longue d’osier presque devant. Lumière douce, colorée, « étudiée ». L’autre pièce plus chargée. Le canapé, la poubelle, les tabourets, le petit meuble à tiroirs sur roulettes, la lampe rouge, les bibelots de la première cheminée, tous entassés sur/sous la seconde, plus petite. Quelques indices des jours passés, bien ordonnés comme les masques colorés rangés dans les gobelets en plastique empilés.

Au plafond, à l’entrée de la seconde salle, cinq ballons couvert de plâtre sont suspendus. Au sol, deux petites enceintes, un cube creux recouvert d’un tissus blanc au pied d’une chaise sur laquelle Spangle, nu’, est assis’, face au public tassé sur le canapé et les tabourets. Pendant que défile en boucle une bande son, collage de deux sources audio différentes : une interview de Simone de Beauvoir sur le Féminisme et le « contre la bêtise » de Gilles Deleuze, le collectif gâche du plâtre, et soigneusement badigeonne grossièrement la paire d’enceintes, puis remplit le cube.

[…]

galerie plâtriciens

Chantier artistique #4 Repos

Entraîné par son élan, le collectif poursuit son jeu avec les ballons de baudruche, dans un contraste entre action et immobilité. Tandis que Loïc tente de poser son corps sur un lit de ballons, Tali disparaît au creux d’une chaise longue.

galerie repos

Chantier artistique #3 (fake) ouverture de saison 2012-2013

Le collectif DER a présenté sa (fake)ouverture de saison 2012-2013. Devant l’absence de nécessité ressentie d’une ouverture de saison, le collectif a éprouvé l’envie d’en détourner le principe sous la forme performative d’un discours humoristique, illustrant (à travers l’attraction quasi irrésistible exercée par les bouteilles de Muscador dans les mains des performers) leurs (im)possibilités et leurs (non)ambitions artistiques pour la saison à venir.

L’oeuvre performative de cette soirée était l’action-gonflage, emplissement progressif d’une pièce par des ballons de baudruche. Celle-ci a été menée en continu de 17h à 23h30, pour permettre (en particulier à partir de 20h et 1,80 mètre de ballons dans la pièce) la découverte de cet environnement par les corps présents (performers et public), son exploration et l’expérimentation d’une hexis corporelle transformée par l’espace envahi de ballons.

galerie ballons-party

Chantier artistique #2 Présence / absence

Les trois performers (Loïc Reiter, Tali Serruya, Fabio Kinas) inscrivent leurs corps dans une spatialité et une temporalité inhabituelles.
Cette tentative de faire disparaître les corps dans l’architecture est une expérience sur l’influence du rapport au lieu sur la présence ou l’absence de l’être.

Peut-on disparaître, se fondre dans un environnement et rendre son propre corps absent ?

galerie présence-absence

Chantier artistique #1 Soumission, abandon

Toute volonté disparue, que reste-t-il d’une personne ? Une présence purement physique ? Une conscience au seuil du satori ?

A travers l’exploration de la pratique du bondage, Loïc Reiter amène ses modèles Tali Serruya et Spangle Durac à l’abandon de leur corps. Entre objets-marionnettes manipulés à sa guise et êtres confiés à son attention, il tente alors de leur insuffler sa propre volonté.

Animer des corps inanimés permet-il de créer une autre forme de présence ?

galerie abandon 1

galerie abandon 2